A la une

Dernier jour au large pour Louis. Il trace droit au but à plus de 11 nœuds. Depuis hier, il a réussi à accélérer un peu. Aujourd’hui, la brise devrait faiblir et adonner : Louis pourra alors envoyer son spi sur le tangon installé à la place du bout-dehors et gagner ainsi encore un peu en vitesse.

 

Et demain, dernier jour de course, et pas des moindres : changement radical de programme ! Finie la belle trace toute droite ! Il s’agira pour le skipper Carac de jongler avec les caprices des très faibles brises qui soufflent – ou pas – à proximité des côtes guadeloupéennes.

 

Cette ultime portion de transat risque fort de se négocier au ralenti, une sorte de sas entre le large et le retour à terre…