A la une

Louis évolue ce matin dans le nord de Madère (à 300 miles au dessus de l’archipel portugais) que plusieurs concurrents ont traversé pour aller chercher, au sud, la route des alizés, ce flux soutenu de vents porteurs. Ils ont pour cela glissé sous l’anticyclone des Açores, quitte à s’éloigner de la route directe.

 

Louis a lui choisi la route la plus directe vers les Antilles. Il va pour cela contourner les hautes pressions açoriennes par le nord pour aller chercher un front dépressionnaire soutenu. Louis devrait toucher un flux de sud-ouest de 20 – 25 nœuds dans les heures à venir, qui devrait le mener à proximité des Açores, chacun son archipel…

 

Ce n’est en effet pas en suivant les autres qu’il pourra espérer revenir de façon marquée sur ses camarades de flotte. Cette stratégie, particulièrement audacieuse, s’annonce très intéressante à suivre.

 

Message d’hier soir : bravo Francis et François !

 

Bonjour à tous !  

 

Bravo à Francis Joyon ! Et à son bateau qui remporte pour la troisième fois consécutive la Route du Rhum : aux couleurs de Groupama, Banque Populaire et maintenant Idec. Grosse pensée pour Eric Lamy, boat captain de ce bateau du temps de Groupama (et coskipper de Louis Duc sur le Mini Fastnet 2003). Il avait participé aux transformations et mises au point de ce bateau, prévu pour naviguer autour du monde en record, en équipage, en bateau de solitaire pour disputer « le Rhum ».

 

Grosse pensée également pour François Gabart, qui s’est vu souffler la victoire quelques minutes avant la ligne… Pas facile… On dit que quand Gabard est là, il n’y a plus que 2 places sur le podium, et souvent ce sont les deux suivantes… Mais vu du palmarès du bonhomme et du nombre d’épreuves qui lui restent à courir, il faut quand même qu’il en laisse un peu aux autres de temps en temps !

Bravo à ces deux grands marins ! Naviguer sur ce genre de machine en solitaire, relève de l’extraterrestre, il ne faut pas l’oublier.

 

En ce qui me concerne, au programme cette nuit, traverser d’une petite dorsale (pas de vent, de la mer, les voiles qui claquent) pour aller récupérer un nouveau système dépressionnaire, qui va m’amener sur une route proche de l’orthodromie. L’objectif étant de reprendre un peu de terrain à mes camarades les plus proches.

Bonne soirée,

Louis