Un premier front négocié

Louis a négocié un premier front hier : « C’est la guerre ! La mer est croisée, casse bateau… ». Le normand est pourtant habitué et amateur des conditions musclées.   Ce matin, la météo semble s’être un peu calmée. Le skipper Carac glisse sous l’archipel des Açores, mais, pour ne pas tomber dans les hautes pressions de l’anticyclone du…

Détails

Le 1er front d’une belle série

Ça y est, Louis a franchi la dorsale (sans vent), passage obligatoire pour la voie du nord qu’il a choisie, puisque la route sud des alizés lui était inaccessible. En effet, l’anticyclone des Açores, situé très ouest, prend du coffre sur l’Atlantique nord : une véritable barrière météorologique que les premiers concurrents n’ont pas eu…

Détails

Audacieux !

Louis évolue ce matin dans le nord de Madère (à 300 miles au dessus de l’archipel portugais) que plusieurs concurrents ont traversé pour aller chercher, au sud, la route des alizés, ce flux soutenu de vents porteurs. Ils ont pour cela glissé sous l’anticyclone des Açores, quitte à s’éloigner de la route directe.   Louis…

Détails

C’est reparti pour Louis Duc !

A 18h ce samedi, Louis Duc, skipper du Class40 Carac a quitté Baiona après presque 48h d’escale technique. Le skipper normand avait cassé un axe d’étai mardi soir, il bataillait alors en tête de flotte avec Yoann Richomme (Veedol). Il repart avec trois jours de retard sur la tête de flotte, mais il reste engagé…

Détails

Prêt à repartir !

Sous une pluie battante, toute la journée hier, Louis, Xavier et Alexis ont rangé, réparé, installé, fixé… Julie a déposé la trinquette du Class40 Carac à la voilerie de Vigo pour quelques petites réparations. Le Solent (découpé en mer par Louis pour libérer l’étai, car il menaçait de faire tomber le mât), lui, bien sûr…

Détails

Réparation à l’horizon

Louis poursuit sa route vers le Portugal, ou l’Espagne… Il ne peut en effet pas aller où il veut avec son gréement fragilisé. Son mât n’étant tenu que par des drisses (cordages utilisés pour hisser les voiles) il doit minimiser les tensions en naviguant vent arrière.   Les conditions météo sont encore fortes dans le…

Détails

Pit stop à Porto

Après avoir espéré pouvoir réparer en mer, Louis a décidé ce matin de faire une escale technique à Porto : « Je suis monté dans le mât ce matin, c’était la guerre, par 30 nœuds et une mer toujours costaud. J’avais ballasté le bateau pour le stabiliser un peu. J’ai mis une heure pour monter… et…

Détails

Un nouveau défi

Bonjour à tous,   La course à la victoire, c’est désormais fini pour moi. Hier soir, vers 21h30 TU, alors qu’on naviguait au reaching dans une bonne trentaine de nœuds, un ris Solent, le bateau en permanence entre 15 et 20 nds : allure favorite du bateau, on ne s’en privait pas ! L’écart avec les concurrents…

Détails

Coup dur

Axe d’étai cassé à bord du Class40. Heureusement, Louis a eu les bons réflexes pour immédiatement sécuriser son mât.   Il était alors en 2e position et faisait route au sud-ouest. Un cap, travers au vent, qu’il ne peut plus suivre pour le moment, surtout dans les conditions météo actuelles : 30 nœuds établis, rafales à…

Détails